Pour le thé

La légende raconte qu'en 2737 avant notre ère, en Chine, l'empereur Shen Nong faisait bouillir de l'eau au pied d'un arbre. Le vent se leva et agita les branches. Quelques feuilles s'en détachèrent et vinrent se mêler à l'eau. Elles lui donnèrent une couleur et un parfum délicat... L'arbre était un théier sauvage. Le thé était né. Les japonais l...

La légende raconte qu'en 2737 avant notre ère, en Chine, l'empereur Shen Nong faisait bouillir de l'eau au pied d'un arbre. Le vent se leva et agita les branches. Quelques feuilles s'en détachèrent et vinrent se mêler à l'eau. Elles lui donnèrent une couleur et un parfum délicat... L'arbre était un théier sauvage. Le thé était né. Les japonais lui dédient une cérémonie extrêmement codifiée, fondée sur l'admiration du beau parmi les vulgarités de l'existence. Voici une sélection de services à thé qui tend à répondre de cette définition.

Détails
  • Théière

    Théières en porcelaine émaillée. Pour le thé, les japonais lui dédiaient une cérémonie extrêmement codifiée, fondée sur l'admiration du beau parmi les vulgarités de l'existence. La légende raconte qu'en 2737 avant notre ère, en Chine, l'empereur Shen Nong faisait bouillir de l'eau au pied d'un arbre. Le vent se leva et agita les branches. Quelques feuilles s'en détachèrent et vinrent se mêler à l'eau. Elles lui donnèrent une couleur et un parfum délicat... L'arbre était un théier sauvage. Le thé était né.

  • Bol

    Le bol fut certainement le premier contenant façonné par l'homme. Rejoignant ses deux mains pour recueillir l'eau, il eut l'idée d'en reproduire la concavité. Depuis, il n'a de cesse de le décliner, ce qui lui confère une identité très personnelle. La lèvre, douce, ronde, souligne l'envie. Le col, évasé, accueille les sens. L'épaule, large, invite à la délectation et fait danser le breuvage. Le ventre, galbé, généreux, épouse la paume... tant de raisons font que l'on choisi Son Bol. Cette sélection n"a de vocation qu'à trouver "bol à sa main".

  • Théières

    Théières en porcelaine émaillée. Pour le thé, les japonais lui dédiaient une cérémonie extrêmement codifiée, fondée sur l'admiration du beau parmi les vulgarités de l'existence. La légende raconte qu'en 2737 avant notre ère, en Chine, l'empereur Shen Nong faisait bouillir de l'eau au pied d'un arbre. Le vent se leva et agita les branches. Quelques feuilles s'en détachèrent et vinrent se mêler à l'eau. Elles lui donnèrent une couleur et un parfum délicat... L'arbre était un théier sauvage. Le thé était né.